season_-removebg-preview

La vigne suit un calendrier très précis. Des mois durant lesquels, pour donner le meilleur du vignoble, les hommes entreprennent un travail d’orfèvre. Tous les sens sont en éveil pour sublimer la récolte. Avec, au bout, la suprême récompense d’élaborer en Provence un vin rosé inégalable dans le monde. Avant tout, il faut attendre 4 à 5 ans pour que la vigne, nouvellement plantée, donne enfin du raisin. La vigne suit alors un calendrier des étapes cruciales.

1-2. Le temps de la taille

Le vigneron taille la vigne, incise le cep pour laisser apparaître quelques gouttes de sève. Ce travail sera déterminant pour la quantité et la qualité des raisins.
Au mois de février, la taille continue, mais c’est aussi le temps de prélever des boutures pour les futures vignes.

3. Le temps de l’entretien de sols

Les vignes sont enfin prêtes à se réveiller.
C’est le temps des labours, de l’entretien des sols.
La terre autour du cep et dans les allées et réorganisée, les sols aérés.
Cet travail est délicat et fatiguant pour le vigneron aux petits soins.

4. Le temps du “palissage”

Les sarments, comme des lianes, sont frais. Il est alors nécessaire de les soutenir et de les attacher sur des rangées de fil de fer. Il s’agit du “palissage” qui permet à la vigne de se relever, de s’aérer en hauteur. Les premier bourgeons apparaissent, les jeunes pousses des feuilles aussi.

5. Le temps de la protection

La vigne a besoin encore de labours, d’entretiens minutieux, de désherbage et de traitement pour prévenir les maladies.
Le vignerons enlève les bourgeons indésirables pour maîtriser le rendement de sa vigne et donc de sa récolte.

6.-7. La floraison et la surveillance

Au mois de juin, les baies des raisins font leur première apparition. Les fleurs se développent d (vers 20°C), suivies des grappes et leur léger parfum.
Le mois de juillet est aussi essentiel. Les derniers traitements seront entrepris pour protéger la vigne d’éventuelles maladies et couper des sarments permettant aux composés nutritifs de se concentrer dans la grappe.

8.-9. Le temps des vendanges

En août, le sol ne sera plus travaillé. Le vigneron procède à la “vendange verte”, à l’éclaircissage: il supprimer quelques grappes pour une meilleure maturité. Il effeuille la vigne pour que les favoriser l’ensoleillement des grappes. Des baies sont dégustées et analysées. Au mois de septembre, c’est le temps de la récompense. La concrétisation d’une année de travail: la maturité du raisin est optimale, il est temps de procéder aux vendanges.

10. La vinification et l’automne

Le raisin à maturité optimale a pris la direction du chai après les vendanges (mécaniques ou manuelles). Il a pris la direction du chai pour la vinification.
Le vin est en pleine fermentation. Il est sous surveillance constante.
Les choix seront alors lourds et déterminants. Dans la vigne, les feuilles changent de couleur, passent du vert aux jaune orangé et rouge avant de tomber.
Les sarments deviennent bruns

11.-12. Un cycle s’achève

En novembre, la vinification se poursuit et touche bientôt à sa fin.
L’hiver pointe. Il est temps de protéger les pieds de la vigne contre le gel éventuel.
En décembre, la vigne prend son repos bien mérité et est entrée “dormance” même si, c’est le sud de la de la France, la taille peut commencer.
La mise en bouteille du vin rosé élaboré en Provence a commencé. Il donnera le meilleur de lui même.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial